Je doute, donc je suis

Publié le par Florence

 

doute.jpgLe bon correcteur n’est pas celui qui est bardé de certitudes, mais celui qui doute : tous les professionnels exigeants vous le diront. En effet, le doute permet de se remettre en question et, partant, de s’améliorer sans cesse.


Je viens de l’expérimenter encore une fois.


Un texte d’un confrère contenait le mot granit. J’étais persuadée qu’il fallait le doter d’un « e » final. Mais, connaissant l’auteur du texte en question, j’ai commencé à douter de moi. J’ai donc vérifié dans le dictionnaire.


Là, surprise : les deux graphies sont correctes…


Le granite est la roche issue du magma à laquelle je pensais dès le départ ; le granit est un terme générique qui recouvre ledit granite, mais également d’autres roches dures, principalement utilisées en architecture et décoration. Exemple : le gneiss, le grès.


Il n’y a pas de doute : on en apprend tous les jours !

 

Quelque chose à ajouter ? Merci de commenter cet article à sa nouvelle adresse !

Publié dans Réflexions

Commenter cet article

Eric 03/04/2011 23:15


On devrait ouvrir son dictionnaire plusieurs fois par jour. Hélas, avec les correcteurs automatiques, on se fie aux machines.
Dommage, car la lecture du dico est toujours passionnante.


Florence 03/04/2011 23:36



... et enrichissante !


Même quand on a l'impression de maîtriser correctement sa langue, il suffit d'ouvrir une ou deux pages au hasard pour réaliser l'étendue de ce qu'il reste à découvrir.



martine besseteaux 01/04/2011 14:31


Bravo pour votre franchise. En France, il y a une dictature de l'orthographe !


Florence 03/04/2011 12:21



Bonjour Martine et bienvenue sur mon blog !


Vous aurez certainement compris que j'attache moi aussi une grande importance à l'orthographe. Je suis même très vieille France pour certains points : j'ai par exemple du mal à accepter certaines
options de l'orthographe révisée de 1990... Mais je sais aussi que s'il est toujours possible de s'améliorer, la perfection n'est pas de ce monde. Cela ne m'empêche pas de travailler à m'en
approcher ;-)