Maman est morte

Publié le par Florence

roses.jpg

 

La phrase s’impose à mon esprit avec la persistance d’une goutte d’eau tombant de son robinet : Maman est morte.


Je voudrais l’envoyer promener. Oublier momentanément la réalité qu’elle reflète. Rien à faire. Elle est là, têtue, obstinée, imperturbable : Maman est morte.


Je m’endors, l’oreiller trempé de larmes, avec elle. Je me réveille, les yeux rouges et bouffis, avec elle.
Maman est morte.


Au moment où je m’y attends le moins, alors qu’un sourire a réussi à se faufiler sur mes lèvres, elle me transperce et me glace : Maman est morte.
Il n’y a rien à faire contre ça.


Maman est morte et c’est sans doute mieux pour elle.
Pour elle.

 

Merci de commenter cet article à sa nouvelle adresse !

Publié dans Tranches de vie

Commenter cet article

martine 02/07/2011 12:56


ma mère est morte le 4 juin,après 3 AVC en été 2009, qui l'avaient laissée "handicapée", sa vie n'était plus qu'efforts ; pour se lever (potence), pour marcher (déambulateur), pour respirer, pour
avaler (toux), pour parler (problèmes d'articulations), ces saloperies, lui ont enlevé toute sa dignité, je suis tellement en colère souffrir à ce point pour mourir j'en veux au monde entier elle
avait 87 ans et demi ,mais elle me manque tellement c'est surement mieux pour elle, mais mon père (90 ans) 67 ans de vie commune....!


Florence 04/07/2011 17:27



Bonjour Martine,


Votre colère est tout à fait compréhensible et j'espère que vous arrivez à l'extérioriser. mais il est fort vraisemblable que la mort ait été un vrai soulagement pour votre mère. Peut-être même
pour votre père : c'est tellement éprouvant de voir souffrir ceux qu'on aime !


Je vous souhaite tout le courage nécessaire en ces temps difficiles.


Cordialement


Florence



marie hélène 13/06/2011 18:08


Florence, merci de ta réponse !! Que de similitude ! le 17 ? la petite dernière? Nous sommes 6 enfants et nous nous entendons bien dieu merci - c'était d'ailleurs un grand réconfort pour notre
Maman de voir tous ses enfants autour d'elle ..je l'ai assistée les 15 derniers jours/nuits à l'hopital non stop avec ma soeur de 13 ans mon ainée. Et tu vois maintenant dans mes "temps de vague à
l'âme" (et il y en a) je revis ces moments fort à l'hôpital, où l'on se sent si IMPUISSANT devant la douleur - maman avait toute sa lucidité malgré son grand âge..C'était "ma béquille" même si j'ai
fondé mon foyer, je l'entendais tous les jours...Tu as aussi vidé sa maison...comme c'est dur...nous aussi , mais nous l'avons fait de son vivant, car depuis 3 ans elle était dans ce "mouroir" de
maison de retraite, un vrai "cauchemar"......Florence : je te comprends et suis contente de partager avec toi, surtout si tu veux parler tu peux m'écrire, je suis à ton écoute...Je viens de
terminer un livre sur le "sujet" - il est très prenant et très bien écrit. Je m'y suis retrouvée à maintes reprises - je t'embrasse très fort et courage à toi Florence - bonne soirée - marie hélène


Florence 14/06/2011 00:26



Effectivement, que de similitudes : nous sommes également 6 enfants, mais avec 19 ans d'écart entre l'aîné et moi.


Pour le reste, étant éloignée géographiquement, je n'ai pas pu être présente pour ma mère. En tout cas, pas comme je l'aurais souhaité.


J'ai malgré tout eu la chance de la revoir quatre jours avant sa mort. Même si cela a été pénible car elle était très diminuée, cela a également été un beau cadeau de la vie !



marie hélène 13/06/2011 17:41


Bonjour Florence et bonjour à tous ceux qui sont dans le chagrin de la disparition de leur MAMAN - Florence, je partage ta douleur si intense, je suis dans le même cas que toi et cela fera juste 6
mois le 17 juin..c'est insoutenable...moi j'étais très fusionnelle aussi avec Ma Maman et la petite dernière de surcroit...Comme tu le constate il y a des périodes où l'on se dit"cà y est" je suis
devenue "forte" et déception quelques jours plus tard l'avalanche sur les joues et le coeur devenu à nouveau très douloureux...Il parait qu'il faut laisser le temps au temps...je veux bien...Mais
nous sommes dans une année de "première fois" ...anniversaires, fête des mamans,et que sais je? sans ELLE...Je me permets de t'embrasser...et parle moi si tu veux...je sais que cà fait du bien de
s'exprimer, cependant on ne peut pas le faire avec n'importe qui. Bonne soirée - MH


Florence 13/06/2011 18:01



Bonjour Marie-Hélène,


Je suis aussi la "petite dernière" et le 17 juin, cela fera 4 mois tout juste que Maman est morte... Aujourd'hui, je vais beaucoup mieux. Le fait d'avoir dû, avec mes frères et soeurs, vider la maison m'a vraisemblablement aidée à faire du vide dans
ma tête aussi.


Les "première fois", comme tu dis, restent douloureuses : j'ai eu un peu de mal avec la fête des mères cette année !


Dans l'ensemble, nous sommes sur la bonne voie. Courage...



Bernard 09/04/2011 21:40


le 09 avril 2011

Bonsoir,

Ma maman est partie il y a un peu plus d'un mois et j'ai vécu un mois absolument abominable. Je sais que ce n'est pas fini : si je dis "un mois" cela signifie simplement que depuis hier soir cela
va un peu mieux, je pense parce que une de mes tantes m'a appelé pour parler avec moi et cela me fait du bien quand cela arrive.
Mais je ne suis pas dupe : des journées ou des demi journées où je me suis senti franchement mieux malgré ce décès, j'en ai déjà eu d'autres. Mais pour un ou deux jours de mieux être, il y en a
généralement six ou sept horribles qui me tombent sur la tête immédiatement après. Je suis donc perplexe sur ces "périodes" où cela semble (enfin ) aller mieux, disons même que je m'en méfie de
plus en plus.
Pour ce qui est de ta maman, essaie peut-être de faire comme moi si cezla t'est possible : parler de ta maman essentiellement à des gens qui l'ont connue. En général cela me calme, parfois une
demi-heure, parfois une heure, parfois une soirée, parfois plus ...

Je me permets de t'embrasser et de t'assurer de ma plus totale solidarité.


Florence 12/04/2011 19:15



Bonjour Bernard et merci pour ton commentaire. Je connais bien cette alternance de hauts et de bas. C'est vrai que parler de ma mère me fait parfois du bien... mais parfois pas du tout, au
contraire ! Seul le temps qui passe pourra vraiment nous apaiser. Ce sera encore long...


Bon courage à toi !



Serge 11/03/2011 18:05


Salut Flo,
Pour moi c'est Mamie qui est morte. J'ai sans doute souffert moins longtemps que toi et tous ses enfants. Mais je me pose la question "Et quand ce sera le tour de mes parents ?...".
Courage. Ton neveu Serge.


Florence 12/03/2011 10:19



Bonjour Serge,


Ravie de te voir là, même si je préférerais que ce soit un autre sujet qui nous rapproche en ce moment... Quand ce sera le tour de tes parents (dans très longtemps, j'espère !) tu feras sans
doute comme tout le monde : tu commenceras par avoir l'impression de te noyer, ensuite tu t'accrocheras à tout ce qui passe à portée de tes mains (nous sommes nombreux, ça aide) et petit à petit
tu arriveras à garder la tête hors de l'eau.


C'est de toute façon dans l'ordre des choses. Mais c'est aussi déstabilisant parce que cela remet en cause notre place dans la famille, la lignée. Il n'y a plus personne avant nous, nous devenons
les gardiens (ou les garants) d'une histoire. J'ai l'impression que cela me donne plus de responsabilités face à mes propres enfants.