Trouver le temps d'écrire pour soi

Publié le par Florence

 

terrasse.jpgLorsqu’on a choisi de faire de l’écriture son métier, quel que soit le type d’écriture, il est bien rare qu’on ne souhaite pas – aussi – écrire pour soi. Raconter ses propres histoires. Dérouler ses propres phrases. Cultiver ses propres mots. Mais comment trouver le temps de le faire ?


Le travail en solo implique toujours un emploi du temps chargé. Entre son activité proprement dire, la prospection, la comptabilité, le suivi des clients et autres, les journées sont bien remplies. Alors, écrire pour soi…


Trouver le moment qui convient
C’est la première étape. Indispensable. Nous avons tous notre propre mode de fonctionnement. Certains alignent les mots à toute allure tôt le matin, d’autres ne se sentent vraiment créatifs qu’à la nuit tombée, d’autres encore préfèreront la coupure du déjeuner. Si vous ne savez pas encore quel moment de la journée est le bon pour vous, vous le découvrirez vite.


Trouver le bon endroit
Vous asseoir à votre bureau, devant votre ordinateur, sera sans doute votre premier réflexe. Mais est-ce bien le bon endroit pour laisser votre créativité s’exprimer ? Ce bureau, c’est votre lieu de travail. Il y a la connexion Internet et votre messagerie, tellement promptes à vous ramener vers vos obligations professionnelles.
Et si vous essayiez plutôt de vous « délocaliser » au salon ou dans votre chambre (si vous travaillez à domicile) ou d’aller vous asseoir dans un café ? Vous verrez : le changement d’environnement entraîne souvent un nouvel état d’esprit. Comme une grande bouffée d’air frais.


Inclure l’écriture dans son agenda
Ne dites plus : « je n’ai pas le temps d’écrire pour moi » ; inscrivez cette activité dans votre agenda. Et chaque jour, à l’heure qui vous convient, dans le lieu qui donne des ailes à votre inspiration, écrivez. Même si ce n’est qu’un quart d’heure. Rapidement, ce rendez-vous avec vous-même vous deviendra indispensable et il deviendra impensable de le supprimer.


Pour moi, c’est le soir – tard – à mon bureau. Mais je prends le soin de déconnecter ma messagerie.

Et vous, comment vous organisez-vous ?

 

Merci de commenter cet article sur sa nouvelle adresse...

Publié dans Réflexions

Commenter cet article

Carla 01/01/2011 00:29


Moi aussi je serais plutôt du soir... ou peut-être est-ce logique car on peut enfin s'accorder du temps pour soi. Et on est moins dérangé par les activités du jour, les enfants (dans mon cas)
etc...


Florence 01/01/2011 19:06



Il y a quand même des gens qui préfèrent se lever très tôt. Pour s'imprégner de l'énergie de l'aube, me disait un ami. Personnellement, j'en suis tout à fait incapable !



Mylène 28/12/2010 18:17


Pour ma part, j'aime écrire en fin d'après-midi vers 18h et après 21h. Sinon, j'utilise beaucoup les notes vocales pour stocker des idées lorsque je suis dans la rue ou en voiture, bref dans un
endroit où l'écriture devient physiquement délicate mais où les neurones ne s'arrêtent pas pour autant.


Florence 30/12/2010 00:02



Nous sommes donc toutes les deux plutôt du soir ;-)


Les notes vocales sont en effet un bon outil, mais je n'ai jamais pu m'y adapter. J'ai pourtant un dictaphone dans mon sac... mais rien à faire : je préfère m'arrêter et griffoner quelques notes
sur un bout de papier !